Les dirigeants ouest-africains se sont mis d'accord avec la junte au pouvoir au Burkina Faso pour une période de transition de deux ans à compter du 1er juillet 2022, ont affirmé à l'AFP deux participants au sommet de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) à Accra.

 

"Sur le Burkina Faso, nous avons demandé à la junte de revoir sa copie. Elle demandait 36 mois.

 

Aujourd'hui tout le monde est d'accord que c'est 24 mois de transition à compter du 1er juillet 2022", a assuré à l'AFP un participant au sommet sous couvert de l'anonymat. L'information a été confirmée à l'AFP par un responsable de la Cédéao qui participait aussi au sommet.