Dix-sept personnes, dont cinq policiers, ont été tués dans plusieurs attaques armées perpétrées par une bande criminelle dans la province de Katsina, dans le nord-ouest du Nigeria, ont indiqué jeudi 21 juillet 2022 la police et un responsable local.


Les forêts du nord-ouest et du centre du Nigeria sont infestées de bandes criminelles, connues localement sous le nom de "bandits", qui tuent ou enlèvent les habitants après avoir pillé et incendié leurs maisons.


Dans la soirée du mercredi 20 juillet 2022, un groupe d'environ 300 "bandits" à moto ont attaqué un poste de police près du village de Gatakawa, dans le district de Kankara, tuant cinq agents, selon le porte-parole de la police locale Gambo Isah.


"Nous avons perdu cinq policiers dans un échange de tirs avec les bandits, alors qu'ils tentaient de les empêcher de mener un raid dans le village de Gatakawa", a déclaré M. Isah.


Par ailleurs, au moins neuf personnes ont été tuées dans le journée du mardi 19 juillet 2022 et du mercredi 20 juillet 2022 dans d'autres attaques contre quatre villages du district voisin de Faskari, selon un responsable local, Musa Ado, qui a attribué ces violences à la même bande armée.


"Quatre villages ont été attaqués et un total de neuf personnes ont été tuées, le village de Ruwan Goduya a perdu six personnes", a déclaré M. Ado. "Une personne a été tuée dans chacun des trois autres villages, où les bandits ont volé du bétail et d'autres biens", a-t-il ajouté.


Les "bandits" ont récemment multiplié les attaques dans l'Etat de Katsina, opérant depuis l'Etat voisin de Zamfara, leur principal repère.


Même si ces gangs sont motivés par l'appât du gain et n'ont aucune idéologie, les autorités nigérianes craignent qu'ils ne tissent des liens avec les groupes, jihadistes qui mènent depuis 13 ans une insurrection dans le nord-est du Nigeria.