Selon un sondage réalisé par Opinionway pour le compte du Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA), sur 1000 français issus de la diaspora africaine, 73 % affirment que l’égalité des chances n’est pas respectée. C'est ce que révèle un article du journal "Le Monde".


Dans le but de recueillir les attentes des ressortissants français de la diaspora africaine, Wilfrid Lauriano do Rego, Coordonnateur du CPA, a initié ce sondage avec l’aide de l’institut Opinionway. Les résultats ont été dévoilés le mercredi 3 février 2021. "A ma connaissance, on a rarement fait un sondage où on les interroge sur ce qui est important pour eux", a-t-il déclaré au journal.  


Interrogé par Le Monde sur la question, l'ex-champion de France, Lilian Thuram affirme : "pour ne pas avoir conscience qu’il y a un privilège blanc, il faut être blanc". Parmi les 1000 français interrogés, 73 % pensent que l’intégration des personnes d’origine étrangère dans la société française fonctionne mal. L’égalité des chances n’est pas respectée pour les personnes d’origine étrangère. Dans la logique de trouver des solutions aux problèmes, 81 % des interrogés proposent l’éducation, comme moyen efficace, pour l’intégration des personnes d’origine étrangère, selon l'article.


De cette enquête un accent particulier a été mis sur l’attachement aux valeurs républicaines. Il s’agit, en effet, de 55 % de personnes qui affirment avoir été victime d’entraves du fait de leurs origines, contre 54 % satisfaits de leur position dans la société.


Le journal rapporte aussi que le sondage met en exergue l’attachement de la diaspora d’origine africaine aux valeurs républicaines. La majorité a assuré que la diaspora d’origine africaine est mal représentée dans l’administration publique, parmi les élus ou dans les médias, classant ainsi la question des inégalités en tête du peloton avec 49 %.


Par ailleurs, trois quarts des personnes interrogées affirment ne pas transférer de l’argent sur le continent européen. 52 % affirment que la politique de la France vis-à-vis de l’Afrique n’a pas d’impact sur leur vie. Pourtant 83 % pensent que l’Afrique est une chance pour la France.


Les résultats du sondage seront présentés à Emmanuel Macron, à l'initiative du Conseil, ainsi qu’une série de plans d’actions pour surmonter les obstacles soulignés. Le vendredi 5 février 2021, devant la ministre déléguée à l’Egalité des chances, Elisabeth Moreno et le ministre délégué au commerce, Franck Riester, sept (07) solutions orientées vers l’économie devraient être proposées pour promouvoir un meilleur accompagnement, plus de formation, un accès facile à des financements ou une mise en réseaux.


Et ce, pour "dire à la jeunesse que c’est possible", a affirmé Wilfrid Lauriano do Rego.  Crée en 2017, le conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA) a été mis en place pour mener à bien la politique africaine et donner plus de place aux sociétés civiles.