Le directeur général de la production et de la sécurité alimentaire au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Koffi Adjoumani, a procédé mercredi 17 novembre 2021 à Abidjan Cocody, à l’ouverture de la 2ème Conférence internationale de la mangue, en présence plusieurs délégations venues l’étranger.

 

Quatre principaux objectifs sont recherchés à travers l’organisation de cette Conférence internationale. Il s’agira premièrement de mettre en exergue la contribution de la recherche et de l’innovation technologique pour la conservation et la transformation durable de la mangue, également de décrire les principaux mécanismes appropriés de financement de la filière mangue en Côte d’Ivoire.

 

De plus, les partenariats Nord-Sud et Sud-Sud au niveau de la filière mangue seront renforcés, et les leviers seront enfin identifiés pour relever les défis de la commercialisation de la mangue fraîche et transformée de Côte d’Ivoire à l’horizon 2030, selon le président de l’Interprofession de la filière mangue de Côte d’Ivoire, Pascal Nembelessini-Silué.

 

Cette 2ème Conférence internationale de la mangue est coorganisée par l’Interprofession de la filière mangue et la Fédération allemande du commerce d’exportation (BDEx).

 

Au cours des deux jours de travaux portant sur le thème "Défis, opportunités, marchés et perspectives de la mangue fraîche et transformée à l’horizon 2030", il est question de mettre en évidence les différents scénarii de financement durable de la filière mangue et d’identifier les principaux défis de la commercialisation de la mangue fraîche et transformée de Côte d’Ivoire pour l’horizon 2030.

 

La Conférence est meublée par des interventions d’experts suivies de panels de discussion, des communications orales en sessions parallèles, d’expositions et de visites de stands.

 

La production nationale de mangues, toutes variétés confondues est estimée entre 140.000 et 150.000 tonnes par an. La Côte d’Ivoire est le premier exportateur de mangues en Afrique de l’Ouest avec environ 35.000 tonnes de produits exportés par campagne. Au cours de cette campagne, plus de cinq milliards francs CFA ont été distribués aux producteurs.