Devenu l'un des rendez-vous culturels incontournable en Afrique, les festivités du 14e Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA) ont été officiellement ouvertes ce mardi 10 mai 2022, à Abidjan. En présence des autorités administratives et coutumières, Salif Traoré dit A’salfo, a tenu à rendre un hommage à feu Papa Wemba, décédé en avril 2016, sur la scène du festival.

 

"Cette édition rend hommage à Papa Wemba, un artiste qui a su promouvoir la musique Rumba, aujourd’hui inscrite au patrimoine immatériel de l’Unesco" a fait savoir A’salfo, commissaire général du FEMUA. Il a profité de l’occasion pour remercier l’épouse de feu Papa Wemba, maman Amazone et toute la délégation gouvernementale congolaise pour avoir effectué le déplacement à Abidjan.

 

Représentant le Premier ministre, Françoise Remarck, ministre de la Culture et de la Francophonie, a souhaité la bienvenue à toutes les délégations, en particulier à celle de la République Démocratique du Congo, pays invité d’honneur. Elle a fait savoir à ses invités, que la Côte d’Ivoire est fière d’avoir contribué à l’essor de la Rumba congolaise en Afrique.


 

Le FEMUA contribue depuis quelques années au renforcement des liens fraternels à travers une alliance nouvelle entre l’Afrique et l’Europe. Jobst Von Kirchmann, ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction. "Ce sera une belle fête de la musique africaine", a-t-il clamé.

 

Au cours de cette cérémonie de lancement, l’on a également noté la présence des ministres ivoiriens Siandou Fofana et Mamadou Touré, ainsi que de leur homologue congolais du Tourisme, Modero Nsimba Matondo et d’autres invités. Elle s’est achevée par la pose des premières pierres de deux écoles primaires, que le groupe Magic System et ses partenaires, vont construire à Tanda et à Port Bouët.

 

Une vingtaine d'artistes seront en attraction sur les différentes scènes du FEMUA, dont l'apothéose est prévue pour le samedi 14 mai à San Pedro.