Dans le cadre de la 12e édition du Salon International du Livre d’Abidjan, des prix ont été décernés à plusieurs auteurs ivoiriens, dont Camara Nangala, qui a reçu le prix honorifique de reconnaissance pour l’ensemble de son œuvre. Au cours de la cérémonie officielle d’ouverture, le mardi 17 mai 2022, au palais de la Culture d’Abidjan, et ce, en présence de plusieurs personnalités dont Eugène Aka Aouélé, président du Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel (CESEC) et parrain de l’édition, l’auteur du célèbre roman « le cahier noir » a exprimé sa reconnaissance pour ce prix à son endroit.


Considéré comme l’une des figures emblématiques de la littérature enfantine ivoirienne, Camara Nangala est également l’écrivain à l’honneur du SILA 2022. Selon les organisateurs, ce prix est le symbole de la matérialisation de tout l’ensemble de son œuvre avec l’aspect oratoire. A ses côtés, plusieurs autres écrivains ont été récompensés. Le Prix SILA de l'édition, décerné aux Éditions Mouna avec l'oeuvre « Agba Le manioc » d’Anzata Ouattara, le grand prix national Bernard Dadié de littérature à Tiburce Koffi avec son œuvre « Aubades pour M'mauya », parue chez Vallesse Éditions.



Edition placée sous le thème de l’« Engagement pour un lectorat africain actif et durable », Ange Félix N’Dakpri, commissaire général du SILA 2022, a indiqué le rôle du livre au sein de nos sociétés. "Le livre est une fenêtre sur des horizons culturels nouveaux, un tremplin vers la pratique artistique ou la fréquentation des lieux de spectacle et des musées", a-t-il fait savoir.


Pour cette 12è édition, plusieurs pays ont effectué le déplacement, dont le Sénégal, pays invité d’honneur, représenté par Abdoulaye Diop, ministre de la Culture et de la Communication. Il a souligné que, le livre lie solidement et durablement les peuples, à travers les expériences partagées depuis les Nouvelles Editions Africaines (NEA) et les auteurs des deux pays. Ce qui a permis de bâtir le pont des sommités littéraires, comme Bernard Dadié.



Au cours de cette cérémonie d’ouverture, l’on a également noté la présence de Jeannot Ahoussou Kouadio, Président du Sénat ivoirien et des ministres ivoiriennes de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné et, de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, qui estime que le thème du 12e SILA, est un plaidoyer fort pour la promotion de la lecture.


Expositions, dédicaces, conférences, ateliers et séminaires, rencontres professionnelles, animations culturelles sont les activités prévues, pour meubler cette édition jusqu’au 21 mai 2022.

 

Initié par une structure privée en 1999, puis repris en 2006 par l’Association des Editeurs de Côte d’Ivoire (ASSEDI), le Salon International du Livre d’Abidjan, essaie tant bien que mal, à chaque édition, de susciter le goût de la lecture et de l’écriture chez les enfants et les jeunes.