La 4e édition des UBA Africa Conversations, s’est tenue au Tony Elumelu Amphitheater de UBA House à Lagos le mardi 24 mai 2022. A cette occasion, les différents panelistes ont mis en avant les réussites de personnes originaires d’Afrique.

 

Initiées en 2019 par United Bank for Africa (UBA) Plc, les UBA Africa Conversations étaient à leur 4e édition, dans le sillage de la célébration de la Journée de l'Afrique en commémoration de l'unité africaine. Le thème retenu cette année : "L'importance de refléter notre culture africaine dans les success stories internationales". A travers cet évènement, des leaders d’opinion délivrent des messages pour changer la perception souvent erronée que certains ont de l’Afrique.   

 

L'édition de cette année a souligné l'énorme changement dans l'influence culturelle de l'Afrique, démontrant que le continent est en train d’impacter positivement le reste du monde. L'Afrobeat, les films africains, les grands labels de mode africains, les auteurs africains s’imposent de plus en plus.

 

"En tant que banque panafricaine, UBA reste à l'avant-garde du soutien aux entreprises à travers le continent. C'est à partir de l'Afrique que UBA Africa a été créée et est aujourd’hui dans 20 pays africains et 4 pays en dehors du continent. Notre objectif a toujours été de stimuler les investissements en Afrique", a déclaré Oliver Alawuba, directeur général adjoint de UBA.

 

Prenant part au panel, la légende de la musique africaine Youssou Ndour, a prononcé le discours d'ouverture de l'événement, parlant de la nécessité d'une collaboration pour faire avancer le continent. "Les jeunes en Afrique se posent beaucoup de questions et nous devons les écouter et voir comment ensemble nous pouvons être une solution pour l'Afrique. Nous devons comprendre qu'il y a beaucoup à faire sur ce continent. Ensemble, nous pouvons y arriver", a-t-il fait savoir.

 

 

Steve Ayorinde, ancien commissaire au tourisme de l'État de Lagos, a souligné que la libéralisation des médias et du contenu numérique, contribue à améliorer le récit africain. "En tant qu'Africains, nous en sommes au point où personne ne peut plus dénigrer la culture africaine. En effet, il y a encore un fossé, mais nous sommes en train de le combler", déclare-t-il.

 

L’actrice ghanéenne Lydia Forson, primée à l'African Movie Academy, s’est réjouie de la contribution de la banque panafricaine pour changer le récit africain. Selon elle, la culture africaine est maintenant plus largement acceptée dans le monde entier : "maintenant, le monde peut nous voir plus, parce que, nous avons commencé à raconter nos histoires nous-mêmes".

 

Le jeune créateur de mode Kenneth Ize, a également participé au panel dont la modération a été assurée par la journaliste Laila Salami-Johnson.

 

La Journée de l'Afrique est célébrée tous les ans le 25 mai, depuis 1963, sur le continent africain et dans le monde entier. Cette journée a été instituée par l'Organisation de l'unité africaine, pour célébrer l'unité, la diversité et la beauté de l'Afrique et de son peuple.