L’artiste urbain gospel Holocaust s’est produit dans un concert live pour la première fois dans sa carrière musicale. Et pour un premier essai, ce fut un coup de maitre, tellement, le jeune premier de la musique chrétienne a émerveillé l’auditoire par sa parfaite maitrise de la scène et sa dextérité à faire sortir des sonorités captivantes et enivrantes. Le public en a eu pour son argent.


 C'est dans une salle surchauffée à blanc et devenue exiguë pour la circonstance que celui qui se fait appeler "l'offrande de DIEU", fait son irruption pour offrir en live à son public, 10 belles chansons de son riche répertoire.


Les répétitions et la direction artistique savamment élaborées avaient déjà laissé, présager un concert à la hauteur de l’évènement. Le chantre animé par la volonté de rendre au public ce qu’il avait dans le ventre, n’a pas fait dans la dentelle. Il y a non seulement eu du spectacle mais, en plus de la spiritualité.


Emporté par les envolées lyriques, le public reprenait en chœur le répertoire de ce groupe qui n’était qu’à sa première véritable scène musicale. Il est passé tour à tour par l’adoration, la récitation des psaumes et la louange, cela dans une ambiance digne d’un vrai culte au Dieu d’Israël. Un public composé majoritairement de jeunes dont l’âge est compris entre 12 et 25 ans, totalement acquis à la cause du Seigneur Jésus-Christ, épicentre de ce récital de divertissement.


Il nous a été donné de voir un enfant de 05 ans, reprendre tous les titres de l’artiste. Tout simplement subliminal.


Tellement, ils ont été impressionnés, les participants se sont regroupés en petits groupes à la fin du concert pour chanter et prier

 

L’artiste Holocaust serait-il devenu la nouvelle révélation du Gospel ivoirien et partant africain ?


Telle était la question qui fusait pratiquement sur toutes les lèvres à la fin du concert qui s’est tenu le dimanche 07 novembre 2021 à l’Arche de l'évangile, situé à Yopougon Maroc, précisément au carrefour du collège Anador.