Présente sur les bords de la lagune Ebrié pour quelques jours, Hemley Boum, l’auteure qui souhaiterait faire aimer la littérature africaine au-delà de son continent natal, était l’invitée de la 2è session des « Rencontres littéraires du département de lettres modernes ». Le mardi 28 décembre 2021, à l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, elle a officiellement dévoilé ses ambitions pour la littérature africaine, qui selon elle, permettra à la jeunesse de trouver son identité.

 

"En écrivant mes romans, mon objectif n’est pas de dicter aux jeunes ce qu’ils doivent faire, mais plutôt de les aider à savoir qui ils sont réellement à partir de nos propres histoires" a déclaré Hemley Boum.

 

Face aux étudiants et aux amoureux du livre, Hemley a présenté son dernier roman « Les jours viennent et passent », qui raconte l’histoire de trois générations de femmes, mis en exergue à partir de son pays natal, le Cameroun. "Il est inconcevable pour moi dans mes écrits, de m’éloigner de mon environnement" précise-t-elle. Pour l’auteur, la meilleure manière de caricaturer son message dans l’esprit des lecteurs, c’est l’environnement qui nous entoure.


 

A la question de savoir, pourquoi ces écrits se rapportent le plus souvent à la maladie, elle affirme que ce sont des maux qui malheureusement, minent la société africaine, "c'est pour moi une manière de sensibiliser la jeunesse sur certaines réalités" souligne-t-elle. Le monde entier a commémoré il y a un mois, la journée internationale pour la lutte contre les violences basées sur le genre, qui depuis quelques années, a laissé naître un courant d’opinion chez la gente féminine "je ne suis pas une écrivaine féministe, mais j’aime écrire pour les femmes, car, elles constituent le maillon faible de la société", confie-t-elle.

 

Si la littérature lui a sauvé la vie, il n’en demeure pas moins que le livre soit pour elle, le seul endroit où l’on puisse s’introduire dans la vie d’une personne sans son consentement.

 

Auteure de plusieurs œuvres à succès elle a glané plusieurs prix dont le dernier en date est le prix Ahmadou-Kourouma en 2020, qui récompense un auteur d'expression française, avec son roman « Les jours viennent et passent », publié chez Gallimard en France et Eburnie Editions en Côte d’Ivoire.

 

Initiée par Eburnie Editions, « Les rencontres littéraires du département de lettres modernes », ont pour objectif de permettre aux étudiants de cette faculté, de se familiariser avec les auteurs, à travers des panels d’échanges.