L’Association Nawe Sellou'Art a organisé la première édition du "KAHAFLA'FÊ" festival dans la région de la Marahoué, dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire. Promouvoir le riche patrimoine Gouro, offrir une scène d’expression aux danses, rythmes et folklores des cinq départements que compte la Marahoué, tels sont les objectifs assignés à ce festival par ses initiateurs.

 

La première édition du "KAHAFLA'FÊ" festival qui signifie en langue Gouro (le festival de notre village), s’est déroulé en deux phases. La première a eu pour cadre, l’espace culturel O’Gouro, sis à Yopougon-Selmer et faisait office de lancement des festivités. Les artistes tradi-modernes Gouro sont venus dans leur ensemble, apporter leur soutien à cette initiative qui selon certains permettra de révéler de nouveaux talents.

 


Pour BLAGONE Sellou Nadège, commissaire générale du Kahafla festival, "voir le peuple Gouro promouvoir la culture Gouro, ce qui est très rare, parce que les Gouros sont rarement solidaires".

 

Raison pour laquelle, selon elle, c’est avec honneur que sa délégation et elle ont fait le déplacement depuis la Norvège sur Sinfra pour poser les premières pierres du KAHAFLA'FÊ Festival".

 

"Il faut dire qu’il n’est pas évident au pays Gouro d’initier les activités, d’arriver ici même et d’être accueilli par nos parents, c’est déjà quelque chose de très important", a-t-elle ajouté.

 

La deuxième étape du KAHAFLA'FÊ festival s’est déroulée à Sinfra la seconde ville de la région de la Marahoué. A cette escale, les organisateurs et les festivaliers ont parcouru villages et hameaux en vue non seulement de découvrir le riche patrimoine culturel de ce département qui a vu éclore plusieurs légendes et stars de la musique Gouro voire ivoirienne. 

 

"Nous avons passé une semaine à Sinfra à danser sur la terre de mes ancêtres, à se rouler par terre à Duafla avec les filles et nous avons pris plaisir à apprendre les danses du terroir", a révélé la commissaire générale du KAHAFLA'FÊ festival. 

 

Continuant sur sa lancée, BLAGONE Sellou Nadège a fait un amer constat qu’elle partage avec nous. "Notre culture est en train de se perdre", fait-elle savoir avant d’indiquer "si nous n’avons pas des personnes comme le ministre Epiphane Zoro Bi Ballo, si nous n’avons pas des cadres qui sont passionnés de l’art et qui donnent la chance aux artistes que nous sommes, dont le métier n’est pas reconnu, ici en Afrique, la culture Gouro, notre culture va se perdre".


 

Elle a donc profité de l’occasion pour remercier le ministre Epiphane Zoro Bi Ballo, dont la présence aux dires de la commissaire générale, a donné un cachet spécial à cette étape de Sinfra. "Le ministre a permis que nous soyons sur ma terre natale pour initier ce festival. Je voudrais que l’on puisse lui dire merci de notre part", a-t-elle déclaré.

 

Profitant également de l’occasion, BLAGONE Sellou Nadège, a remercié ses invités dont certains sont venus du vieux contient. "Vous voyez, nos invités on fait le déplacement depuis l’Europe vous venir découvrir le pays Gouro".

 

Le ministre Epiphane Zoro Bi Ballo a pour sa part remercié les festivaliers avant de demander la pérennisation de ce festival.

 

La deuxième édition du KAHAFLA'FÊ Festival est prévue se tenir en Avril 2022. Les cinq départements que compte la région de la Marahoué sont invités à prendre part massivement à ce grand rendez-vous de la célébration de la culture Gouro.