La communauté musulmane célèbre le samedi 9 juillet, la fête de la Tabaski. En Côte d'Ivoire, les besoins en production animale sont estimés à environ 150.000 bêtes. Face aux productions locales quasi inexistantes, le pays se tourne vers ses partenaires privilégiés dont, le Burkina Faso, qui fait face à une crise sécuritaire depuis plusieurs mois. Mais de Ouagadougou à Bobodioulasso, les acteurs de la filière bétail se mobilisent pour le marché ivoirien.