Voici 4 ans que la Côte d’Ivoire et le Ghana, deux pays qui détiennent 60 % de la production mondiale de cacao ont décidé d’unir leurs forces pour faire pression sur les marchés internationaux. Au bout de cette initiative, il s’agit pour eux d’obtenir une meilleure rémunération des agriculteurs. Et pour atteindre cet objectif, diverses initiatives ont été engagées, tel que l’instauration d’un prix plancher. Dans ce dossier, Jean-Louis Gbangbo nous dresse le rappel de cette longue marche commune entreprise par les deux pays, pour préserver ce qu’ils ont de plus chers. Le cacao !