Un sourire sur un visage naturellement joyeux, le tout surmonté d’un symbole traduisant un fait de société. Ainsi se caractérise le masque Zaouli, du nom de la danse éponyme. En pays Gouro dans la région de la Marahoué, un homme s’est donné pour mission de sculpter ces masques, et il le fait avec brio. Ses œuvres reconnues à leur juste valeur lui valent une renommée internationale mais aussi une reconnaissance de la patrie. Le sculpteur Sahou Bi Boti dans le village de Tibéita dans le département de Zuénoula compte à son actif un millier de masques. Ces créations font le bonheur des patriciens du Zaouli, malheureusement le sculpteur a tiré sa révérence le 1er septembre dernier.