La cérémonie de clôture du 1er Sommet mondial virtuel sur le caoutchouc s’est déroulée ce vendredi 11 juin à Abidjan. A cette occasion, le ministre d’Etat, de ministre de l’Agriculture et du développement rural, Kobenan Adjoumani, a lancé un plaidoyer pour que les petits producteurs puissent bénéficier de prix rémunérateurs.


 Cela devrait se faire, selon lui, à travers la mise en place de mécanismes solidaires qui protègent les petits producteurs, qui assurent plus de 80% de l’approvisionnement en caoutchouc. Ce sont eux, les plus vulnérables de la chaine des valeurs.


Au terme de 04 jours de travaux en phygital (présentiel et visioconférence), autour du thème,  « Affronter l’avenir : Inclusivité, durabilité et croissance pour la nouvelle normalité », le ministre de l’Agriculture note avec satisfaction, que l’Afrique ait été au centre des communications et panels. ‘’Ce qui est justifié par les énormes potentialités de croissance que présente le continent dans le contexte de la nouvelle normalité ’’.


Après la période de morosité des cours du caoutchouc naturel et les effets du changement climatique, aggravés par les conséquences de la Covid-19, Kobenan Adjoumani qui a présidé les assises de ce sommet, a retenu un certain nombre d’idées pour affronter l’avenir.


Il s’agit, entre autres, ‘’d’une place prépondérante à accorder aux petite producteurs de caoutchouc naturel ; la promotion des technologies et innovations pour réduire la pénibilité du travail et favoriser l’insertion des femmes et des jeunes ; la diversification des usages du caoutchouc naturel pour plus de valeur ajoutée et de résilience face aux différentes crises ; l’adoption d’une approche inclusive qui implique tous les acteurs de la chaine de valeur du caoutchouc’’.


En outre, le représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès des organisations internationales de produits de base, Aly Touré, par ailleurs président des chefs de délégations du Groupe international d’étude sur le caoutchouc (ISRG) s’est félicité du succès qu’a connu ce 1er Sommet mondial virtuel sur le caoutchouc à Abidjan.

Selon lui, les travaux de ce Sommet ont brillé par la qualité des interventions des différents panélistes. ‘’L’honneur revient à la Côte d’Ivoire pour avoir pris le risque et le défi d’organiser un tel évènement en mode virtuel’’.


L’un des temps forts cette cérémonie de clôture a été l’acte solennel de distinction et d’hommage rendu au Directeur exécutif adjoint du Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA), Oumar N’Diaye. Les efforts de cet agroéconomiste de 25 ans d’expérience au service du développement d’une agriculture durable et compétitive, ont été salués par Kremien Eugège, président de l’Association des professionnels du caoutchouc naturel (APROMAC).


Rappelons que le 1er Sommet mondial virtuel sur le caoutchouc est initiative de l’IRSG, ayant pour cheville ouvrière l’APROMAC en collaboration avec le FIRCA, et le soutien du Conseil Hévéa-Palmier à Huile (CHPH).