Les autorités sanitaires chiliennes ont imposé jeudi une nouvelle quarantaine totale dans la région métropolitaine de Santiago du Chili et ses sept millions d'habitants, en raison de l'augmentation des cas de coronavirus bien que 57% de la population cible soit déjà entièrement vaccinée.

 

"A partir de ce samedi, toute la région métropolitaine retourne en quarantaine", a annoncé la sous-secrétaire à la santé publique, Paula Daza. C'est la troisième fois en 14 mois de pandémie que les autorités prennent cette mesure d'envergure.

 

Le Chili a enregistré jeudi 7.716 nouveaux cas et 198 décès jeudi, soit un total de 1.453.478 cas et 30.339 décès depuis mars 2020. Les services de réanimation affichent un taux d'occupation de 96% dans le pays. L'augmentation de ces nouveaux cas survient alors que l'hémisphère sud entre doucement dans l'hiver austral.

 

Le Chili fait pourtant partie des pays les plus avancés en terme de vaccination. Sur une population cible de 15,2 millions de personnes, sur 19 millions d'habitants, quelque 11,1 millions de chiliens ont été vaccinés avec au moins une dose (74,5%) et 8,6 millions avec deux doses (57%).

 

La vaccination a commencé le 3 février, jeudi c'était le tour des personnes à partir de 22 ans. Le 21 juin, commencera la vaccination des enfants âgés de plus de 12 ans.

 

Les autorités sanitaires chiliennes ont approuvé cinq vaccins : ceux des laboratoires Sinovac (17,1 millions), Pfizer/BioNTech (4,5 millions), AstraZeneca (693.600), CanSino (300.000) et Johnson & Johnson, dont les doses sont attendues, soit un total de 22,6 millions de doses qui sont déjà arrivées dans le pays.