Elève en classe de 3e à l'Ecole Militaire Préparatoire Technique (EMPT) de Bingerville et major de sa promotion, Malick a quitté le domicile familial le 24 avril 2011. Depuis cette date, il n'a donné aucun signe de vie. 11 ans que sa mère, Nabintou Barro, entre pleurs et prières, garde espoir quant à un retour de son fils. C'est avec l'encre de ses larmes qu'elle a écrit "Douleurs".