L’Aventure ambiguë, roman semi-autobiographique qui retrace le déchirement culturel et spirituel du jeune Samba Diallo, fils d’un « chevalier » Diallobé, confié dès l’âge de 7 ans à un maître coranique très strict qui assure son éducation spirituelle. Deux ans plus tard, cependant, sa tante, la pragmatique Grande Royale, prend la décision difficile d’envoyer les enfants à l’école nouvelle pour « apprendre l’art de vaincre sans avoir raison », au risque même de perdre les valeurs ancestrales. Au fur et à mesure que Samba s’immerge dans la culture occidentale à travers ses études, sa foi en Dieu chancelle et prend une autre tournure.

 

Invité de la Page Culture du journal télévisé de 20 heures de RTI 1 du 09 octobre 2021, Foua Ernest de saint sauveur dans son essai « Nous sommes tous des Samba Diallo » nous exhorte à une réflexion profonde sur notre héritage colonial. L’œuvre part des interrogations ouvertes dans plusieurs classiques de la littérature africaines, dont les pensées héritées de l’occident.