La filiale ivoirienne de la Banque Gabonaise et Française Internationale (BGFI) Bank, est certifiée Anti-money Laundering (AML) indice 30000 depuis le mardi 21 juin 2022. Une norme internationale conçue pour lutter contre le blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme et la prolifération des armes.

 

La banque qui a célébré ses 10 ans d’activités sur le marché ivoirien en mars dernier, a été accompagnée par le cabinet d’avocats international Ashurt Paris, dans le cadre de cette démarche, ainsi que dans la mise en œuvre et le renforcement de son dispositif de contrôle interne, ceci pendant 8 mois.

 

Henri-Claude Oyima, président directeur général du groupe BGFI Bank, a salué l’obtention de cette certification qui selon lui, est une avancée pour l’institution.

 

"La certification AML 30000 que nous recevons aujourd’hui, traduit non seulement notre idéal, la recherche perpétuelle de l’excellence mais également notre prise en compte effective des risques significatifs que le blanchiment des capitaux, et le financement du terrorisme fait peser sur la sécurité financière de nos Etats, et du secteur financier dans sa globalité", a-t-il fait savoir.


 

L’évaluation a été réalisée par Maghreb Corporate et la certification délivrée par la Commission Financière de Certification (COFICERT). Deux organismes indépendants qui confirment que la banque est désormais, conforme au référentiel AML 30000 et à un ensemble de critères essentiels pour le contrôle et la gestion des risques.

 

L’administrateur directeur général de la Banque, Malick Ndiaye s’est dit conscient des défis de maintenir et d’améliorer le système, au-delà de son niveau de maturité actuel. Il a également précisé que c’est au prix de cette rigueur qu’ils passeront avec succès, les étapes suivantes qui sont l’audit de suivi annuel et du renouvellement du certificat dans 3 ans.

 

Après Kinshasa en 2019 et Libreville en 2020, Abidjan est la 3è filiale du groupe BGFI Bank à recevoir sa certification AML 30000.