Le président de la caisse de solidarité de la préfecture de police de Yamoussoukro, Adjudant Douah Droh Aimé , a procédé, mercredi 15 juin 2022, à la remise officielle de numéraires à six veuves de 13 agents disparus en service, en attendant de voler au secours de sept autres dans les prochains mois.

 

La cérémonie s’est déroulée à la préfecture de police, en présence du préfet de police de Yamoussoukro, le commissaire divisionnaire major Binaté Youssouf, représentant le directeur général de la police nationale.

 

"En ces moments plus que jamais la solidarité doit prévaloir et nous savons que quoiqu’on vous donne, quoiqu’on fasse pour vous ne va ramener vos époux", a déclaré le commissaire Binaté.

 

"Mais au moins sentir notre solidarité, sentir notre présence à vos côtés vous réconforte", a souligné le patron de la préfecture de police de Yamoussoukro.

 

La caisse de solidarité est l’émanation de la volonté de la haute hiérarchie de la police nationale qui fait de la solidarité une priorité dans les services de police de Côte d’Ivoire.

 

"L’esprit de corps’" est le thème qui conduit les actions de la police nationale en 2022 pour que les agents de police se sentent proche les uns des autres, a rappelé Binaté Youssouf.

 

Selon le président de la caisse de solidarité de la préfecture de police de Yamoussoukro, les policiers mettront tout en œuvre pour qu’aucune de leurs veuves ne soit dans le dénuement total.

 

Douah Droh Aimé estime que l’image de certaines veuves qui sillonnent les commissariats à la recherche du minimum vital ne sera désormais qu’un mauvais souvenir.

 

La préfecture de police de Yamoussoukro couvre plusieurs localités dont Bouaflé, Daoukro, Bongouanou, Sinfra et Bonon.