Les populations d’Ananda ont exprimé leur opposition à toutes les activités liées à l’exploitation de l’or dans leur localité, mercredi 22 juin 2022, lors d’une rencontre qu’elles ont eue avec les autorités préfectorales de Ouellé et l’entreprise minière Ivorian Resources SARL.

 

Le président de la mutuelle de développement d’Ananda-Kouadiokro, N’zi Kouassi Paul a, au nom des populations relevé les dangers liés à l’activité d’orpaillage notamment l’insécurité et la consommation des stupéfiants. « En tant que peuple à vocation agricole, un projet lié plutôt à l’agriculture serait le bienvenu pour nos populations », a -t-il souhaité.

Il a évoqué l’article 57 du code minier ivoirien pour relever l’impossibilité de l’entreprise, bien que détentrice d’une autorisation d’exploitation minière semi industrielle, de se livrer à des travaux sur des terrains de culture sauf entente à l’amiable entre elle et les populations.

 

Le préfet, Soro Sana, a marqué sa surprise de voir les populations s’opposer à toutes activités d’exploration et d’exploitation de l’or dans leur zone. Il a fait remarquer que, les activités ont bien débuté dans plusieurs villages depuis la présentation de l”Ivorian Resources SARL” le 11 avril 2022. Si les résultats de l’exploration de l’or sont probants, cela ne donne pas droit à l’exploitation sans associé la population dans tout le processus.