Le ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique et des conseils régionaux ont organisé, du 27 au 30 juin 2022, à Korhogo un atelier au cours duquel ils ont mené la réflexion sur les modalités pratiques de financement des jeunes porteurs de projets de création ou de développement de microentreprises (MPE).

 

Il s’est agi de susciter une pleine compréhension, appropriation et implication des parties prenantes, a expliqué le directeur du partenariat et du financement de l’Agence emploi jeune, Jacob Tri Bi.

 

“La spécificité, c’est le transfert de la maîtrise d’ouvrage délégué. C’est-à-dire que le ministère de la promotion de la jeunesse transfère ses compétences et des fonds aux conseils régionaux, et ceux-ci se chargent de la mise en œuvre et rendent compte au ministère”, a-t-il précisé.

 

Les financements s’étendent à toutes les régions du pays, mais particulièrement les six régions frontalières en proie à de nouveaux défis sécuritaires comme le terrorisme, afin d’y renforcer la résilience des jeunes.

 

Une approche pilote est développée dans s16 régions, dont six régions de la zone Nord, en vue d’en tirer des enseignements nécessaires à un passage à l’échelle nationale du projet.

 

Le projet prévoit 3,1 milliards pour toutes les régions de Côte d’Ivoire. Six régions sont ciblées par le programme spécial du nord pour des financements moyens de 2,5 millions par projet. Les bénéficiaires devront résider dans la région et y réaliser le projet pour le renforcement du tissu économique local.

 

La sélection des bénéficiaires se fera dans les régions.