À l’occasion du lancement officiel du programme stratégique de transformation de l’aquaculture en Côte d’Ivoire (PSTACI), les populations de Languibonou-Diabo ont remercié le gouvernement pour avoir initié ce projet dans leur localité, ce lundi 1er août 2022, à la station piscicole de la Loka (Bouaké). Cette initiative offrira d’énormes potentialités de développement local en plus des bénéfices pour toute la nation.

 

« Par le lancement de ce projet pilote, les populations se sentent une fois de plus privilégiées par les largesses et la bienveillante attention du président de la République. Nous traduisons ainsi notre reconnaissance pour le choix de notre localité pour porter ce projet majeur », a exprimé Jacques Konan Assahoré, député de Languibonou-Diabo.

 

Selon le chef du canton Brès de Languibonou, Nanan Yoman III, le projet s’inscrit dans un souci d'assurer la pérennité des ressources halieutiques afin de lutter contre la pénurie de poissons et d'améliorer la sécurité alimentaire.

 

Ce programme réduira le taux de chômage et permettra de fournir la main d’œuvre dans le secteur de l’aquaculture et de la pêche. Cela attirera également des investisseurs nationaux et internationaux.

 

Il constituera aussi un maillon essentiel pour l’autosuffisance alimentaire à travers le développement de la production halieutique et va améliorer l’employabilité des jeunes et des femmes.

 

Pour rappel, la station de la Loka s’étend sur 20 hectares dont 05 sont pour le moment exploités et abrite 17 étangs. Pour cette phase pilote, plus de 3 millions d’alevins seront livrés pour permettre la production de 120 tonnes de poissons consommables.