La campagne de la commercialisation de l'anacarde, période qui enregistrait par le passé un regain d'activité des coupeurs de route dans la région du Bounkani, s'est faite cette année sans la moindre attaque de ceux-ci. Une performance saluée par les populations locales, notamment celles des zones rurales qui ont pu effectuer des transactions financières et des déplacements sans crainte.

 

Cette action est à l'actif des forces de défense et de sécurité de l'escadron de gendarmerie de Bouna qui a déployé ces trois derniers mois des stratégies de luttes innovantes contre ce phénomène.

 

Cette unité a mis en place une série de tactiques matérialisées par une présence quasi permanente des forces de sécurité sur les principaux axes routiers de la région et des patrouilles de nuit sur les pistes villageoises.

 

Le rapprochement armée-population joue également un rôle important dans la mise en déroute des malfrats et fait échouer de nombreuses tentatives d'attaques, a-t-on appris.

 

Le commandant de l'escadron et ses hommes signalent que ce résultat a été obtenu grâce à la bonne et franche collaboration avec les populations elles-mêmes. Ils les invitent davantage à maintenir cette collaboration pour plus d'efficacité et d'actions d'éclats en matière de sécurisation des personnes et des biens dans la région du Bounkani.