La Société de développement des forêts classées en Côte d’Ivoire (SODEFOR) a procédé à la saisie d’un chargement de 750 madriers avec à la clé, l’interpellation de sept orpailleurs clandestins dans la forêt classée jouxtant Loho, un village situé à 18 kilomètres à l’Est de la ville de Niakara, a appris l’AIP sur place ce jeudi 11 août 2022.

 

Une mission de commandos forestiers de la Brigade de sécurisation des forêts classées du centre de gestion de Bouaké (Centre-nord, région du Hambol), placée sous l’autorité du lieutenant Yénusa Yakuba, a intercepté, le jeudi 04 août 2022, le semi-remorque transportant lesdits madriers dans la forêt classée près de Loho, un village de la sous-préfecture d’Arikokaha.

 

Ils ont découvert, au sein de ce patrimoine forestier de l’État ivoirien, un vaste site d’extraction illégale d’or et un millier d’abris précaires, sept individus, présumés orpailleurs clandestins ont été interpellés, dans la foulée.

 

Si le semi-remorque et son chargement délictueux ont été conduits illico dans les locaux de la SODEFOR à Bouaké, la capitale du district autonome de la vallée du Bandama, les sept individus, “pris en flagrant délit ” d’extraction d’or, ont été, quant à eux, mis à la disposition de l’administration judiciaire de Katiola (région du Hambol).

 

Dans le département de Niakara, les forêts classées situées près de Pétionara, de Kiohan et de Loho ainsi que celles de Kafiné et de Niangbo sont quotidiennement sujettes à la prédation effrénée aussi bien des orpailleurs clandestins que des exploitants forestiers en quête de richesses ligneuses.