Démarré le 08 novembre 2021, le Recensement Général de la Population et de l’Habitat de Côte d’Ivoire (RGPH), vise le bien-être des populations en vue de connaître ses caractéristiques à une période donnée. Face à la presse le mardi 23 novembre 2021, au Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG), dans sa lucarne « Tout Savoir Sur », Désiré Doré Aka, coordonnateur technique du Bureau technique permanent du recensement (BTPR), a fait savoir que l’opération se déroule bien sur toute l’étendue du territoire national. Il a toutefois relevé quelques difficultés rencontrées sur le terrain.


Le recensement permet de mettre à la disposition de l’Etat, des informations sur l’effectif de la population, sa structure et sa répartition spatiale sur le territoire national, en vue de répondre aux besoins sociaux de base, notamment en matière de santé, d’éducation, d’emploi et de sécurité.


"Dans ce processus, nous avons déjà achevé trois (03) étapes importantes, à savoir, les travaux préparatoires, la cartographie censitaire et le recensement pilote", a fait savoir Désiré Doré Aka, tout en précisant que "l’étape la plus importante est celle du dénombrement qui se déroule actuellement".


Ce sont 28.500 agents qui ont été déployés sur toute l’étendue du territoire national pour la réalisation du RGPH. "Il s’agira pour eux de procéder à la numérotation des bâtiments, des logements et des ménages. Cette étape consiste à visiter les ménages et à collecter des informations sur l’ensemble des membres qui y vivent", souligne-t-il, tout en rappelant que les données recueillies sont transférées au fur et à mesure dans le serveur central. Elles sont partielles et laissent présager une bonne collecte des informations et l’atteinte des objectifs fixés.


En ce qui concerne les difficultés rencontrées par les agents sur le terrain, Désiré Doré Aka a mentionné que, certaines localités sont difficiles d’accès, du fait de la forte pluviométrie qui prévaut actuellement sur le pays, et le refus de certains ménages de se faire recenser.


Il a également donné l’information de la défection de certains agents recenseurs, n’ayant pas encore reçu leurs primes de transport. "A ce sujet, il est bon de rappeler que nous avions décidé de les payer par tranche, via le mobile money, pour éviter que certains parmi eux disparaissent après avoir reçu la totalité de la somme". Le coordonnateur technique, a fait savoir que cette clause est bel et bien mentionnée dans le contrat.


A la fin de son intervention, Désiré Doré Aka, a demandé aux populations de se rendre disponible, car il y va du bien-être de tous pour une meilleure planification du développement.


Opération de dénombrement de la population nationale, de collecte de données sur l’habitat, les infrastructures et les équipements publics, le RGPH fournit des informations sur les caractéristiques de la population. En Côte d’Ivoire, ce 5è recensement, prévu s’achever le 28 novembre 2021 va coûter 23,9 milliards de FCFA.