Le gouvernement ivoirien a adopté, le mercredi 12 janvier 2022, au titre du ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie Universelle, un projet de loi portant création de l’Ordre National des Infirmiers et Infirmières de Côte d’Ivoire (ONII-CI). L’annonce a été faite par le ministre Mamadou Touré, porte-parole adjoint du gouvernement, au cours du traditionnel compte rendu du Conseil des ministres.


"Ce projet de loi organise la pratique de la profession infirmière et renforce les mécanismes de contrôles des personnes infirmiers, en vue d’améliorer la sécurité sanitaire des populations, la qualité des soins et la performance du système national de santé" a-t-il fait savoir le ministre Mamadou Touré.


Selon le porte-parole adjoint du gouvernement, ce projet de loi fixe les conditions particulières d’accès à la profession d’infirmière, défini les modalités d’organisation et de fonctionnement de l’Ordre, ainsi que les procédures des élections ordinales.


En outre, il met à la charge de l’Ordre de veiller au respect des principes de moralités, de probités et de dévouements, ainsi que l’observation par tous les membres des devoirs professionnels, auxquels sont assujettis les infirmiers et les infirmières.


Joint au téléphone, Maka Yarpeu Gabin président de l'Association Nationale des Infirmiers et Infirmières de Côte d'Ivoire (ANII-CI), s’est dit heureux de cette décision du gouvernement de les fédérer. "C'est une bonne nouvelle, elle vient nous soulager, nous l'attendions depuis plusieurs années et nous sommes confiants pour la suite du processus" a-t-il déclaré.


Créée le 4 janvier 2017, l’ANII-CI vise à valoriser et à promouvoir la profession infirmière.