L’ASEC Mimosas a battu le Coton Sport du Bénin (2-0) au stade de Yamoussoukro le dimanche 18 septembre 2022, dans le cadre du match retour du 1er tour des préliminaires de la Ligue des Champions. S’étant imposé (1-2) au Bénin, le club ivoirien se qualifie ainsi pour le 2nd tour des préliminaires de la compétition. Son prochain adversaire est le Horoya Athlétic Club de Guinée.

 

Les Jaune et Noir ont "fait le job". Un but inscrit en début de première mi-temps et le deuxième inscrit en fin de partie pour anéantir tout espoir des adversaires. Au terme d’une rencontre bien animée, les ivoiriens ont obtenu la qualification.

 

Dès le coup de sifflet marquant le début de la partie, aucun round d’observation. Les joueurs du Coton, défaits sur leur base une semaine plus tôt, veulent refaire leur retard. Ils se jettent résolument dans la bataille mais seront refroidis dès la 9e minute. Aubin Kramo, héritant d’une balle venue du flanc gauche de la défense béninoise, ajuste Assane Cissé le portier du Coton FC. Le dernier rempart ne peut rien. L’ASEC ouvre le score devant un petit public en liesse.

 

Pendant tout le reste de la 1e mi-temps, l’ASEC va multiplier les offensives, sans pouvoir inscrire un deuxième but. Les béninois subissent mais ne craquent pas. Quand leur gardien est battu, c’est la barre transversale qui sauve les meubles. C’est sur une nette domination des Jaune et Noir que l’arbitre central Abdul Salam Kasim siffle la pause.

 

Au retour des vestiaires, le Coton s’installe dans le camp mimosas pendant les 5e premières minutes sans vraiment se montrer dangereux. On assiste à de beaux duels entre le latéral droit de l’ASEC, Yao Kouassi Attohoula et l’ailier droit du Coton FC Mama Cherif-Dine. Les deux jeunes joueurs font preuve d’aisance technique, de vitesse et vivacité dans leur face-à-face.

 

Au milieu de terrain, les joueurs de l’ASEC Mohamed Zoungrana, Beaudelaire Aka Essis et Salifou Diarrassouba posent le pied sur le ballon mais n’arrivent pas à délivrer la passe qu’il faut à Trésor Mofossé Karidioula.

 

Les rares incursions du Coton FC dans les 16 mètres de Charles Folly le gardien de l’ASEC, sont annihilées par une défense solide. L’ASEC joue bien et procède par contre-attaque.

 

Les deux entraineurs procèdent à des remplacements qui n’apporteront rien dans la qualité du jeu des deux formations. A la 80e minute, le Coton FC a sa première véritable action de but mais le néo international ivoirien Charles Folly protège sa cage.

 

On s’achemine allègrement vers la fin du match quand dans le temps additionnel, sur un contre, Anicet Alain Oura inscrit le 2e but de l’ASEC. C’est le coup de massue, le Coton FC est K.O.

 

"Il faut reconnaître que l’ASEC a plus d’expérience que nous. On n’a pas pu développer notre jeu. On a poussé sans être véritablement dangereux", avoue Victor Zvunka, le coach du Coton FC.

 

Chez les Mimos, on savoure la qualification même si Julien Chevalier aurait préféré faire le break dans les 45 premières minutes. "J’ai vu une grande équipe de l’ASEC qui a bien géré le match. On aurait pu terminer la première période en marquant plus de 4 buts. Mais c’est une bonne manière de débuter la saison. On savait qu’il fallait rester vigilants. Un match bascule très vite. On a su gérer ça tranquillement. J’ai des garçons intelligents, ils savaient qu’il fallait rester concentrés", se réjouit le coach des Jaune et Noir.

 

Finie l’étape béninoise, l’ASEC va mettre le cap sur la Guinée où l’attend son prochain adversaire le Horoya Athlétic Club. La première confrontation est prévue au cours du week-end des 7,8 et 9 octobre 2022. Le match retour va se jouer une semaine après.