La saison inaugurale du championnat de véhicules tout-terrain électriques Extreme E se terminera sur la base militaire de Bovington, sur la côte sud de l'Angleterre, les 18 et 19 décembre, ont annoncé ses organisateurs mardi dans un communiqué.

 

La catégorie ayant pour vocation affichée de sensibiliser son public aux effets du changement climatique dans les écosystèmes en danger dans lesquels elle se déplace, le choix de la Grande-Bretagne peut surprendre.

 

Il est lié à l'adoption par le ministère britannique de la Défense et des Armées d'une stratégie en matière de changement climatique, expliquent les organisateurs.

 

En 2021, trois manches ont déjà eu lieu en Arabie saoudite, au Sénégal et au Groenland. La prochaine est programmée en Sardaigne (Italie) les 23 et 24 octobre.

 

L'Extreme E a, par contre, dû renoncer à organiser des courses en Amérique du Sud comme prévu initialement en raison de la pandémie de Covid-19.

 

Ce nouveau championnat est une initiative d'Alejandro Agag, qui est également à l'origine de la Formule E, le premier championnat de monoplaces électriques.

 

La catégorie a attiré plusieurs grands noms du sport automobile comme Lewis Hamilton, Nico Rosberg, Sebastien Loeb, Jenson Button ou encore Carlos Sainz, qui y participent en tant que responsables d'écurie ou pilotes.

 

. Calendrier 2021 du championnat Extreme E :

 

3-4 avril : Al-Ula (Arabie saoudite)

 

29-30 mai : Lac Rose (Sénégal)

 

28-29 août : Kangerlussuaq (Groenland)

 

23-24 octobre : Sardaigne (Italie)

 

18-19 décembre : Bovington (Grande-Bretagne)