Trois journalistes algériens, venus couvrir la Coupe d'Afrique des Nations au Cameroun, ont été victimes d'une agression à l'arme blanche à Douala, et l'un d'eux a été légèrement blessé, ont annoncé lundi la fédération algérienne de football (FAF) et la Confédération africaine de football (CAF).


La FAF "tient à condamner vigoureusement la lâche agression dont ont fait l’objet trois journalistes algériens à Douala", a écrit dans un communiqué la fédération algérienne, précisant que "l’un des trois journalistes, légèrement blessé a été transféré à une structure de santé pour prise en charge". 


La fédération algérienne, qui précise que des portables et un passeport ont été volés, "s'indigne devant un tel incident".


La CAF a de son côté affirmé que les trois journalistes ont été "victimes d'une agression à l'arme blanche perpétrée par des individus non identifiés" et a condamné "avec force cet acte indigne".

La Coupe d'Afrique des Nations a débuté dimanche par une victoire du pays hôte face au Burkina Faso. La compétition phare du continent doit se clore le 6 février.