La Côte d’Ivoire a battu l’Algérie au stade Japoma de Douala, dans l’une des rencontres les plus attendues du tournoi. L’Algérie devait s’imposer pour accéder au tour suivant, quand la Côte d’Ivoire, déjà qualifiée pour les 8e de finale, abordait le match avec sérénité.


Le sélectionneur Patrice Beaumelle, fidèle à son 4-3-3, a aligné 11 conquérants pour faire plier l’Algérie. Wilfried Zaha et Eric Bailly, blessés au cours du match face à la Sierra Leone, ont respectivement été remplacés par Max Gradel et Odilon Kossounou. Le gardien Badra Sangaré a tenu ses perches, quand Simon Déli, Serge Aurier, Ghislain Konan, veillaient sur la défense. Le trio du milieu de terrain est resté inchangé : Franck Késsié, Jean Michael Séri et Ibrahim Sangaré. Sébastien Haller et Nicolas Pépé complétaient le reste de l’équipe. 


Gonflés à bloc, les Algériens entament le match pied au plancher. La pression est sur les Ivoiriens qui résistent mais récoltent deux cartons jaunes (Aurier et Déli) à la 12e minute. A la 22e minute, Nicolas Pépé sert Franck Késsié dans la surface de réparation algérienne. Le milieu de terrain ne se fait pas prier pour battre Raïs M'Bolhi.


Les Algériens n’ont pas le temps de digérer ce but encaissé. La Côte d’Ivoire obtient un coup franc à la 39e minute. Le capitaine Serge Aurier, de son pied droit, envoie la balle dans la surface de réparation adverse. Le longiligne milieu de terrain, Ibrahim Sangaré, catapulte de la tête le ballon des buts algériens. Les Fennecs sont à genoux.


Les deux formations rejoignent les vestiaires sur le score de 2 buts à 0 pour les Eléphants. 


A la reprise, les Fennecs harcèlent les Eléphants qui procèdent par contre. A la 54e minute, Sébastien Haller sert idéalement Nicolas Pépé. L’attaquant d’Arsenal ajuste une nouvelle fois Raïs M'Bolhi qui ne peut rien faire. La messe est dite, 3 à 0 pour la Côte d’Ivoire.


Comme un acharnement, Riyad Mahrez va manquer à la 60e le penalty injustifié sifflé en faveur de son équipe.


Beaumelle fait reposer ses cadres. Il sort Simon Deli, Ibrahim Sangaré et Serge Aurier qui sont remplacés par Wilfried Kanon, Serey Dié et Habib Maiga. Le but algérien inscrit à la 73e minute par Sofiane Bendebka ne changera rien à la physionomie du match. 


Les Eléphants, surmotivés, s’imposent sur le score de 3 buts à 1. L’Algérie sort de la compétition par la petite porte, devenant le premier tenant du titre à perdre 2 matches de phase de groupes de la CAN depuis le Cameroun en 1990.


En 8e de finale, la Côte d’Ivoire va affronter l’Egypte au Stade Omnisport de Douala, le mercredi 26 janvier 2022 à 16h GMT.