L’expert Yvon Kermarrec de l’Institut mine telecom (IMT) de Brest, en France, a instruit des étudiants de l’Ecole supérieure africaine des technologies de l’information et de la communication (ESATIC) ainsi que divers participants sur “Les enjeux de la Cyber sécurité dans le contexte maritime et portuaire”.

 

Lors de la conférence qu’il a animée, mercredi 18 mai 2022, M. Kermarrec a enseigné que la Cyber sécurité dans le domaine maritime consiste à protéger le réseau informatique des attaques susceptibles de mettre en mal les équipements de bateaux et changer son cours normal.

 

Il a souligné que la mauvaise gestion du système de Cyber sécurité dans le domaine maritime pourrait entrainer de nombreuses conséquences telles que la destruction des navires, des pertes financières dues à l’arrêt des activités et des impacts environnementaux.

 

De ce fait, Yvon Kermarrec a proposé la création de nouveaux cursus de formation axés sur la question, le partage et la mutualisation des bonnes pratiques entre les Etats côtiers, la recherche et bien d’autres moyen pour mieux détecter les anomalies et les attaques et par ricochet renforcer la protection des bateaux.

 

Lors de la cérémonie d’ouverture, le représentant du secrétaire permanent du comité interministériel de l’action de l’Etat en mer, Martin Parfait Coussoud, a souhaité un partenariat avec l’IMT de Brest pour la mise en place d’une stratégie afin de lutter efficacement contre la Cyber criminalité en milieu maritime et portuaire en Côte d’Ivoire.

 

Le directeur général de l’ESATIC, Konaté Adama, a pour sa part indiqué que cette conférence permet de bien comprendre les enjeux de la formation de cyber sécurité qui ouvrira ses portes très bientôt avec 20 étudiants, et de consolider le partenariat entre son Ecole et l’IMT Atlantique de Bretagne, pour la mise en place de projets de Cyber sécurité.

 

La Côte d’Ivoire a adopté le 22 décembre 2021, une communication relative à une Stratégie nationale de Cyber sécurité. Cette stratégie permettra de mieux sécuriser le cyberespace pour soutenir l’accélération de la transformation numérique et faire de la Côte d’Ivoire le leader africain en Cyber sécurité. Ce projet, d’un coût global de 18 milliards de Francs CFA, va s’étendre sur la période 2021-2025.