OVHcloud, le groupe français qui est l'un des champions européens du cloud (informatique dématérialisée), a été victime mercredi pendant plus d'une heure d'une panne importante répercutée sur de très nombreux sites internet, alors que le groupe est en pleine introduction en Bourse.

 

La panne a temporairement affecté de nombreux sites de commerces, lieux culturels et entreprises, devenus complètement inaccessibles en début de matinée.

 

Selon OVHcloud, la panne a été provoquée par une intervention sur un routeur dans un de ses centres de données aux Etats-Unis, à 9H12 (heure française). L'équipement défectueux a été "isolé" vers 10h15 a précisé la société.

 

Selon le site spécialisé Downdetector, le pic de signalements de la panne a été atteint vers 09h45, avant de baisser rapidement.

 

Basée à Roubaix (Nord), la société de plus de 2.400 salariés et 632 millions d'euros de chiffre d'affaires est l'une des vedettes de la tech française.

 

Elle s'est d'abord imposée comme hébergeur de sites web puis a réussi à construire une offre européenne sur un marché du cloud largement dominé par les géants américains tels qu'Amazon, Microsoft ou Google.

 

La panne survient à un très mauvais moment pour OVHcloud, qui est en train de proposer ses titres aux investisseurs dans le cadre d'une entrée en Bourse prévue pour vendredi.

 

Le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O, a adressé sur Twitter un message de soutien à OVHcloud.

 

"Comme quoi, ce genre de bug n'arrive pas qu'aux petites entreprises comme @Facebook... #bravopourleretablissementrapide", a-t-il tweeté, en allusion à la panne de plusieurs heures subies par Facebook la semaine dernière, en raison de problèmes de réseau là aussi.

 

OVHcloud avait déjà été victime d'un incendie en mars dans un centre de données à Strasbourg, qui avait également provoqué de grosses perturbations sur de nombreux sites internet.

 

"Mauvaise configuration d'un routeur"

Mercredi matin, de nombreuses sociétés ou particuliers se sont plaints de l'indisponibilité de leurs sites internet, ou de problèmes tel que l'impossibilité d'accéder à leurs emails, voire à leur ligne téléphonique.

 

OVHcloud a présenté "ses plus sincères excuses" à ses clients touchés, et promis de "faire preuve de la plus grande transparence sur les causes et les conséquences" de l'incident.

 

Sur Twitter, le fondateur et président du groupe, Octave Klaba, a expliqué que la panne était liée à une manipulation technique décidée par OVHcloud à la suite d'une multiplication récente des attaques DDOS (qui visent à saturer les serveurs de la victime en l'ensevelissant sous les requêtes).

 

"Ces derniers jours, l'intensité des attaques DDoS a beaucoup augmenté. Nous avons décidé d'augmenter notre capacité de traitement" de ces attaques "en ajoutant de nouvelles infrastructures" dans un centre de données d'OVHcloud aux Etats-Unis, a-t-il indiqué.

 

Mais "une mauvaise configuration du routeur a provoqué la panne" du réseau, a-t-il ajouté.

 

OVHcloud veut faire son entrée en Bourse vendredi avec une levée de fonds espérée à 350 millions d'euros, pour une valorisation de l'entreprise entre 3,5 et 3,75 milliards d'euros.

 

Octave Klaba et sa famille resteront largement majoritaires à l'issue de l'opération.

 

Les dirigeants du groupe prévoient un taux de croissance des ventes de 25% à l'horizon 2025, mais ont prévenu qu'il n'y avait pas de distribution de dividendes prévue pour les futurs actionnaires, le groupe voulant se concentrer avant tout sur l'investissement, avec 2 milliards d'euros prévus sur la période 2020-2025.

 

Les fournisseurs de cloud mettent à la disposition de leurs clients les énormes capacités informatiques de leurs centres de données, avec un avantage en termes de coût et d'adaptation permanente aux variations des besoins en puissance de calcul et de stockage.

 

L'introduction en Bourse d'OVHcloud doit être la troisième cette année pour une grande entreprise française de la tech, après celle de la pépite musicale Believe en juin et celle en septembre de la société de distribution de produits de cybersécurité Exclusive Networks.