La sixième édition du Salon international des technologies de l’information et de l’innovation (Osiane), va se tenir du 27 au 30 avril 2022 à Brazzaville au Congo. Présent à Abidjan à l’occasion du Fintech Forum, Luc Missidimbazi a invité les acteurs de l’écosystème ivoirien du digital, à venir y prendre part. 


« Engageons-nous pour les transformations durables », tel est le thème du prochain Salon international des technologies de l’information et de l’innovation de Brazzaville. "A travers le salon Osiane, c’est l’Afrique centrale qui s’ouvre au reste du continent, particulièrement à la Côte d’Ivoire" a indiqué d’emblée Luc Missidimbazi le mardi 23 novembre 2021 à Abidjan, devant des chefs d’entreprises, gérants de start-up, et autres acteurs de la fintech.


"Les problématiques de l’Afrique centrale sont en général les problématiques de l’Afrique francophone. Nous voulons créer une synergie pour comprendre les problématiques du mobile money par exemple, la transformation des start-up et jeter les bases d’une coopération sud-sud. Le salon qui se tiendra du 27 au 30 avril 2022, au palais des congrès de Brazzaville, avec des activités dans plusieurs départements du pays, va permettre de parler de l’innovation qui apporte un appui à toutes les transformations numériques, écologiques, environnementales, énergétiques, etc.", a déclaré le promoteur de Osiane, par ailleurs Conseiller postes, télécommunications et numérique du Premier ministre du Congo.


Pendant quatre (04) jours, la capitale congolaise va accueillir plus de 100 entreprises et panelistes venus du monde entier. Le salon se veut un creuset pour favoriser les interactions entre différents acteurs aptes à mener la réflexion sur les défis, les opportunités et les bonnes pratiques engendrés par la révolution numérique et la transformation digitale. 

L’impact du digital sur les entreprises, l’accélération des sociétés basées en Afrique dans le processus de transformation numérique tout en se projetant sur l’avenir du numérique, seront au menu des échanges. "La participation est gratuite pour toutes les start-up étrangères intéressées, porteuses de projets innovateurs" a-t-il précisé.


Ce sont plus de 7000 participants qui sont attendus pour évoquer : les enjeux économiques en matière de transactions, de monnaie électronique, de financement de projets innovants, de sécurité physique et virtuelle des systèmes d’information et leur contenu qui influent sur notre existence et sur le développement de l’ensemble des systèmes économiques, sociaux et culturels.


Luc Missidimbazi va se rendre en janvier 2022 à Kinshasa (RDC), Libreville (Gabon) et Douala (Cameroun) pour promouvoir le salon. Après ces capitales, cap sera à nouveau mis sur Abidjan pour une rencontre avec les entreprises innovantes de Côte d’Ivoire afin d’approfondir les échanges avec les acteurs du numérique du pays. 


Forums, tables rondes sur des thématiques précises, expositions, formations, ateliers pour la présentation des solutions et des rencontres BtoB vont meubler cette plateforme qui tire sa renommée sur sa capacité à réunir tant les institutions et gouvernements, que les entreprises privées et porteurs de projet.