Ces derniers temps, on était dans les « OUEGNIN voleur ! », « OUEGNIN corrompu ! », « Il ne veut pas que les autres clubs avancent », « Il a voté Idriss Diallo », « Il est dépassé, il doit partir » etc. Et tout d’un coup, tu entends BIM ! L’ASEC Mimosas annonce officiellement le démarrage des travaux de construction de « Gboro Gbata », un nouveau centre d’entrainement ultra-moderne sur 6,5 hectares à Bingerville. Ahi ! Ça sort d’où ça ? Bon, c'est un peu long mais je vous explique.

 

En réalité, cela fait plus de 33 ans que Me Roger OUEGNIN montre au monde sportif ivoirien la lune, malheureusement la plupart regarde son doigt.

 

J’aime dire qu’au football, il n’y a pas de hasard. Toute victoire se construit au fil du temps. Depuis le début des années 80 Me Roger savait où il voulait emmener l’ASEC. Il avait déjà bâti son plan de jeu.

 

En 1989, quand il arrive aux affaires, il commence par bâtir sa défense. Dans les buts, il se dote d’un solide gardien rassurant. Il se nomme TEXTES.

 

TEXTES a pour mission de protéger l’équipe dans toutes les situations possibles. C’est primordial pour toute entreprise d’avoir un règlement solide et clair.

 

En défense, une redoutable paire axiale. Il s’agit de VISION et ORGANISATION. Ces deux-là ont la lourde charge de contenir les velléités adverses mais aussi de relancer la machine. La VISION c’est la base de tout. Il a ensuite mis l’ORGANISATION nécessaire pour déployer cette vision.

 

Les latéraux sont HOMMES et PASSION. Dans toute vision, il faut savoir choisir les HOMMES et il faut une grande dose de PASSION pour la réaliser. VISION et PASSION défendront sur les ailes.

 

Dans le milieu, il installe 2 récupérateurs. SOL BENI et l’ACADEMIE MIMOSIFCOM. Ceux-là sont les porteurs d’eau. Quelle que soit la situation de l’ASEC Mimosas, ils sauront lui apporter secours et la protéger. 

 

Sur les ailes, nous avons la COMMUNICATION et le PARTENARIAT. Ils aident dans les phases offensives comme défensives. De véritables essuie-glaces, prêts à prêter main-forte dans toutes les situations. 

 

Enfin en attaque, les ACTIONNAIRES et l’EQUIPE PROFESSIONNELLE. Les deux entités les plus visibles. La vitrine du système. Elles sont chargées de scorer.

 

Comme lui-même aime à le dire, l’ASEC Mimosas, c’est l’équipe du peuple. Les supporters sont donc en avant. L’ASEC leur appartient. C’est grâce à eux que tout ce patrimoine a été bâti. Ils forment donc la paire d’attaque avec l’équipe fanion. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils sont toujours ensemble. 

 

Voilà donc les 11 titulaires.

 

Sur le banc, tu as LA METHODE CHINOISE. Celle-là même qui est en réalité une usine à idées. Son rôle, c’est de concevoir en arrière-plan des stratégies de secours en cas de défaillance d’un élément du 11.

 

« Gboro Gbata » est le produit de cette METHODE CHINOISE.

 

Voilà donc présenté le 4-4-2 de Me Roger OUEGNIN. Et ce système, il l’a dévoilé depuis les années 90. Mais tous les regards étaient ou sont encore tournés vers l’équipe fanion ou les résultats sportifs.

 

Il a bâti un système solide. Un système qui peut tanguer, mais qui ne se renversera jamais.

 

Oui les résultats sportifs peuvent faire défaut à un moment.

 

Oui les supporters peuvent déserter les gradins à un moment donné.

 

Mais, jamais le club ne tombera car la ligne défensive et le milieu de terrain le protègent.

 

L’ASEC a une base solide.

 

C’est d’ailleurs pour cette raison que ce club demeure et avance malgré toutes les difficultés du football local.

 

Chers amis lecteurs, Me Roger OUEGNIN n’empêche personne de calquer son modèle. Bien au contraire, chaque jour il montre la voie. Que les autres le suivent, le football ivoirien gagnera.

 

Pour finir, "Gboro Gbata est en construction", ça c’est une partie de l’information. Et l’autre partie ? Wait and see…